Loading color scheme

Les aides pour faire face aux dépenses de santé trop importantes

La santé représente un coût important dans vos dépenses ? Heureusement les mutuelles et la Sécurité Sociale sont là pour vous aider contrairement à nos amis américains. En 2016, les dépenses de santé représentaient 11% du PIB et les français n’avaient que 7% de frais à leur charge. Entre la grippe de votre fils, la gastro-entérite de votre fille et la bronchite de votre bébé, vous n’arrivez plus à allier travail et vie professionnelle ? Comment faire face aux dépenses de santé ? Comment financer les lunettes de votre ainé et l’appareil dentaire de votre cadet ? Connaissez-vous les aides que vous pouvez percevoir ?

La Sécurité Sociale et ses quatre grands pôles

La Sécurité Sociale, créée en 1945 dans un contexte de reconstruction de la France, recouvre aujourd’hui quatre grands pôles :

  • Maladie
  • Famille
  • Accidents du travail
  • Retraite

Il existe différents régimes selon votre situation professionnelle et votre catégorie socio-professionnelle (régime général, régime social agricole, régime des indépendants, régimes spéciaux).  La Sécurité Sociale est très utile sur le pôle maladie. Par exemple, 92 % de la population est assurée par la Caisse nationale d’assurance maladie, qui finance 86 % de l’ensemble des dépenses d’assurance maladie.

Une complémentaire santé et mutuelle pour compléter la Sécu

Percevoir les remboursements de la Sécurité Sociale ne suffit pas à couvrir la totalité des frais engagés pour l’opération d’un membre de votre famille ou pour un rendez-vous chez un médecin généraliste. Si vous avez les moyens, vous pouvez opter pour une complémentaire santé. Connaissez-vous les avantages de faire recours à une mutuelle santé ? Il s’agit d’un organisme qui assure le remboursement du ticket modérateur (les dépenses non couvertes par la Sécurité Sociale) en totalité ou en partie selon le type d’opération et votre contrat. Une complémentaire santé présente plusieurs avantages :
Le tiers payant : Pour une consultation chez votre médecin, vous n’avez pas besoin de payer avec le tiers payant.
Des interlocuteurs pour répondre à vos questions : Des professionnels qui connaissent les formalités, les déclarations à effectuer, peuvent vous aider et répondre à toutes vos demandes. Ils sont là pour vous accompagner dans votre démarche.
Une assistance : Vous venez de vous blesser et vous ne pouvez plus vous rendre au travail pendant une période déterminée ? Avec une mutuelle, vous serez assisté et vous percevrez une aide financière.
Un rôle pédagogique : Vous ne suivez pas forcément les nouvelles lois en matière de santé. C’est pour cette raison que votre complémentaire de santé doit pouvoir assurer un rôle pédagogique. Elle va vous présenter de manière simple et compréhensible l’actualité santé ou des conseils sur les évolutions de médecine, ...
L’inconvénient principal d’une complémentaire santé est son coût. Vous débourserez en moyenne de 350 à 1200 euros par an.

Aide au paiement d’une complémentaire santé

Pour ne pas vous freiner dans la souscription d’une complémentaire santé, l’Assurance Maladie de la Sécurité Sociale a mis en place l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS). Cette aide n’est cependant pas à la disposition de tous. Il existe, en effet, trois conditions à remplir pour en bénéficier.
Résider en France depuis plus de trois mois : France Métropolitaine et Département et Région d’Outre-Mer.
Avoir des ressources ne dépassant pas un certain plafond : Pour bénéficier de m’ACS, vos ressources doivent pas être comprises entre le plafond de la CMU-C et ce même plafond majoré de 35%.
Être en situation régulière : nationalité française, titre de séjour ou démarche pour en obtenir un.
Pour savoir si vous avez le droit à l’ACS, rendez-vous sur le site d’AMELI.

Couverture Maladie Universelle Complémentaire, une mutuelle gratuite

La CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) est une protection de santé gratuite. Elle a le même rôle qu’une mutuelle mais ne demande pas aux bénéficiaires de la payer. Elle va prendre en charge le ticket modérateur, le tiers-payant, certains dépassements de tarifs,…
Pour en bénéficier, il y a trois conditions à remplir :
Résider en France depuis plus de trois mois
Être en situation régulière
Avoir des ressources ne dépassant pas un certain plafond

Entre les remboursements de la Sécurité Sociale, de votre mutuelle ou de la CMU-C, vous avez peu d’argent à sortir de votre compte bancaire. Mais cela dépend des soins et des spécialistes chez qui vous vous rendez. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour savoir si elle couvre les frais de l’opération de vos enfants ou pour le rendez-vous chez le dentiste de votre conjoint. Sur le site de l’Assurance Maladie, vous retrouverez la liste des soins remboursés par votre Sécurité Sociale.

Parfois, vous devrez faire face à des dépenses de santé conséquentes. Il vous faudra emprunter un micro-crédit ou opter pour un regroupement de crédits en cas d’accumulation de crédits. Vous pensez être dans cette situation ? Faites une simulation et contactez SAAS Finances.

Un conseiller vous rappelle immédiatement
Numéro invalide

Copie de Un conseiller vous rappelle immédiatement
Numéro invalide